• Contact Us

Programme du Landmark Forum

Le syllabus du Forum de Landmark

L’horaire en détail

Jour Un

Jour Un

Information générale et vue d’ensemble : Comment fonctionne le Forum Landmark
On débute en donnant aux participants un avant-goût de ce qu’ils peuvent espérer obtenir du cours ainsi que des trucs et des idées afin d’en tirer le plus de valeur possible. L’horaire quotidien est présenté, puis il y a une période de questions.

On a tout mis en place pour déclencher le désir chez les participants de s’engager pleinement par rapport au contenu, maximiser la valeur de leur participation, et obtenir des résultats sans précédents dans un très court laps de temps.

Écoute toujours et déjà làMC
Dans la partie intitulée «Écoute toujours et déjà làMC», on nous amène à considérer la notion qui veut que même si nous nous croyons ouverts d'esprit et objectifs, notre approche envers nous-même, les autres et les circonstances est souvent filtrée et même obscurcie par des notions et des idées préconçues (par notre éducation, nos valeurs, nos expériences passées).

Dans cette partie, nous voyons ces filtres pour ce qu'ils sont : une influence omniprésente qui colore profondément nos relations avec les autres et nous-mêmes, ainsi que notre rapport envers nos circonstances. Une conscientisation de ces filtres et une reconnaissance des limites flagrantes qu'ils imposent permettent une liberté rafraîchissante. Les gens, les situations, et notre façon d’aborder la vie en sont alors radicalement transformés.

Le pouvoir caché du contexte
Nous proposons ici une façon de voir qui suggère que dans toutes les initiatives humaines, le contexte est déterminant. En d'autres termes, les contextes cachés qui sous-tendent notre vie déterminent ce que nous percevons et ce que nous ne percevons pas; ce dont nous tenons compte et ce qui nous échappe; ce que nous nous sentons capables de faire et ce qui semble hors de notre portée. En d’autres termes, tout comportement (toutes les façons d'être et de faire) est en relation directe avec le(s) contexte(s) qui sous-tendent note façon de vivre notre vie.

Quand nous apprenons à dévoiler et à connaître ces contextes, nous pouvons alors commencer à comprendre le processus inconscient qui les a créés, ainsi que dans quelle mesure ils gouvernent nos vies. Nous nous retrouvons devant un choix, peut-être pour la première fois de notre vie, à savoir choisir entre qui nous sommes et qui nous pourrions être si ce n’était de ces contextes. Avoir ce choix nous dote soudain d’une liberté et d’une capacité à poser des actions qui étaient impossibles auparavant. On dirait même que nos actions quotidiennes sont empreintes d’une plus grande efficacité.

Le Cercle vicieux MC
Dans la partie intitulée « Le cercle vicieux MC », il est suggéré que la tendance humaine est de confondre ce qui est arrivé avec l'histoire que nous racontons au sujet de ce qui est arrivé. Cette confusion s’effectue à une telle vitesse qu'il devient difficile de séparer les deux phénomènes. Nous pensons en effet qu’il s’agit d’une seule et même chose. Par conséquent, presque immédiatement, et certaine- ment avec le temps, l’histoire qu'on se raconte fait place à la réalité dans notre façon de percevoir les choses. C’est cette histoire qu’on se raconte qui limite ce qui est possible dans notre vie, et qui nous prive de beaucoup de joies et d'efficacité.

Quand nous sommes capables de séparer ce qui est arrivé de l’histoire qu’on s’en raconte, c’est à dire de notre interprétation de ce qui est arrivé, nous découvrons que beaucoup de ce que nous considé- rions comme étant déterminé d'avance, fixe et immuable, ne l’est peut-être pas en réalité. Les situa- tions qui nous mettaient au défi ou qui semblaient particulièrement difficiles sont maintenant beaucoup plus fluides et ouvertes au changement. Nous nous retrouvons non plus contraints par une série d'options limitées, mais capables d'accomplir ce que nous voulons avec une nouvelle aisance et appréciation.

Rackets MC: Le bénéfice et le coût
Dans la partie intitulée Rackets MC nous explorons la notion du RacketMC, ou comment notre « racket » intérieur provoque une façon d'être ou d'agir non productive. Le racket survient d’une plainte à l'effet que quelque chose ne devrait pas être telle qu’elle est. Nous oublions souvent de remarquer que bien que nos plaintes puissent nous paraître légitimes et même justifiées, nous en tirons un certain bénéfice (un avantage quelconque) qui renforce le cycle du comportement. Par ailleurs, cette façon d'être nous coûte énormément cher, que ce soit au niveau de notre vitalité, de nos affinités, de notre libre expres- sion ou de notre sens de l'accomplissement.

Lorsque nous apprenons à reconnaître le « racket » qui mène à nos comportements non-productifs, à comprendre ce que cela nous coûte et comment on fait pour le maintenir en place, nous avons le choix d'interrompre le cycle et de découvrir de nouvelles façons d'interagir qui ouvrent la voie à un surcroît de bonheur, de satisfaction, et de sens d'accom- plissement dans les domaines qui sont les plus importants pour nous.

Deuxieme Jour

Deuxieme Jour

L’illusion d’« un jour... » : Repenser la notion de « possibilité »
Si quelqu’un nous dit « X est possible », on comprendrait que X n’existe pas maintenant et que l’existence future de cette chose X n’est pas garantie. Chez Landmark, notre utilisation du terme possibilité est différente de l’usage habituel qu’on en fait.

Nous ne parlons pas de quelque chose qui pourrait arriver dans l’avenir. Dans cette partie du Forum, nous regardons la notion de possibilité sous un angle nouveau. Cette nouvelle façon de voir la notion de « possibilité » a un impact puissant et immédiat sur qui nous sommes, comment nous vivons nos vies, et comment nous voyons les choses maintenant, dans le présent. Et cela a le pouvoir de nous toucher, de nous émouvoir et de nous inspirer, de façonner nos actions et de modifier notre façon d’être actuelle.

Les mythes de « est » et « je »
Ici, nous jetons un regard sur la nature de ce que nous considérons être la réalité, c’est-à-dire un monde objectif qui existe indépendamment de nous, où la cause et l’effet sont les facteurs clés; où le « je », en tant qu’identité, est constitué d’un ensemble de caractéristiques, d’attributs, et d’expériences du passé. En explorant la nature de la réalité et en démantelant ces mythes, on ouvre la porte à de nouvelles possibilités, c’est à dire qu’une autre réalité devient possible.

Nous n’abordons pas seulement les éléments spéci- fiques des réalités que nous construisons mais aussi le fait qu’il est humain de construire de telles réalités et ensuite d’oublier que nous sommes ceux qui les avons construites. Nous découvrons alors que nous ne sommes plus obligés de vivre à l’intérieur de cet espace limité. Nous sommes maintenant libres de nous exprimer pleinement.

Distinguer : ouvrir de nouveaux mondes
Considérez qu'un des obstacles majeurs à l'efficacité est la peur. Peu importe combien nous sommes doué, prospère ou courageux, la peur et l'anxiété semblent jouer un rôle, à un moment donné, dans l’existence de tous. Nous permettons souvent à nos peurs et à nos anxiétés de nous arrêter (de déter- miner jusqu’à quel point nous acceptons de prendre des risques, de limiter « l'espace » dans lequel nous vivons) en leur attribuant un pouvoir et une enver- gure disproportionnée dans nos vies.

Quand nous prenons conscience que la manière dont nous entretenons nos anxiétés et nos peurs leur donne vie involontairement, quelque chose devient possible. Nous retrouvons une certaine puissance par rapport à ce qui nous arrêtait antérieurement; nous sommes libre de redécouvrir et de poursuivre nos passions dans la vie.

Se libérer de l’anxiété
Considérez qu'un des obstacles majeurs à l'efficacité est la peur. Peu importe combien nous sommes doué, prospère ou courageux, la peur et l'anxiété semblent jouer un rôle, à un moment donné, dans l’existence de tous. Nous permettons souvent à nos peurs et à nos anxiétés de nous arrêter (de déter- miner jusqu’à quel point nous acceptons de prendre des risques, de limiter « l'espace » dans lequel nous vivons) en leur attribuant un pouvoir et une enver- gure disproportionnée dans nos vies.

Quand nous prenons conscience que la manière dont nous entretenons nos anxiétés et nos peurs leur donne vie involontairement, quelque chose devient possible. Nous retrouvons une certaine puissance par rapport à ce qui nous arrêtait antérieurement; nous sommes libre de redécouvrir et de poursuivre nos passions dans la vie.

Comment les identités sont bâties
Dans cette partie, nous enquêtons sur la façon dont notre identité (notre idée de nous-même) a été créée. Le processus a commencé durant l'enfance, au fur et à mesure que nous avons adopté des façons d'être et d'agir pour réussir de notre mieux à com- poser avec les choses qui nous entouraient et qui n’allaient pas toujours exactement comme nous le souhaitions. Le temps d’atteindre l'âge adulte, nous avons déjà accumulé toutes sortes de façons de faire et d'approches, des attitudes et des caractéristiques qui semblent nous donner une certaine mesure de succès, qui définissent notre personnalité, notre style, c’est-à-dire notre identité.

Quand nous commençons à voir que cette identité s’est constituée en réponse à quelque chose qui selon nous ne devait pas être, il en résulte une nouvelle liberté de dire qui nous sommes, ainsi qu’un changement fondamental dans ce que nous entrevoyons et percevons comme étant possible.

Troisieme Jour

Troisieme Jour

L’influence omniprésente du passé
La majorité de ce qui constitue aujourd'hui et demain semble être une extension ou une variation de ce qui a déjà été. Ce que nous apercevons comme possible (ce vers quoi nous tendons) est essentielle- ment une version améliorée ou simplement différente du passé.

Dans cette partie, on nous fournit une technologie nous permettant de remettre le passé à sa place, c'est-à-dire dans le passé. Nous commençons à concevoir nos vies comme une expression libre et authentique de nous-mêmes, à partir de ce qui est possible plutôt qu'à partir de ce qui a été. N’étant plus encombré par le passé, nous vivons l'expérience d'une plus grande vitalité, d'un plus grand bien-être et plaisir, et nous sommes capable d'apprécier un tout nouveau sentiment d’intimité avec les gens qui nous entourent, une impression d’être plus « connecté » au monde.

Le changement vs la transformation
Nous prenons pour acquis que les choses « sont » d'une certaine façon. Pour apporter le changement, nous nous affairons à modifier les circonstances, les gens autour de nous, et même nous-mêmes.

Dans cette partie, nous explorons la différence entre le changement et la transformation. Le changement est essentiellement une comparaison avec quelque chose qui existait auparavant. De par sa nature, le changement est fondé sur le passé. Il en résulte donc quelque chose de meilleur ou de différent par rapport à ce qui existait auparavant. Par contre, la transformation c’est l'acte d’inventer, de générer un effet. La transformation se crée, c’est un phénomène intrinsèque infini et toujours grandissant.

C'est dans cette partie du Forum de Landmark que la transformation se produit pour les gens. Cette trans- formation dramatique nous permet de penser et d'agir indépendamment de nos façons de voir et de nos limites actuelles. Elle nous permet également de redéfinir qui nous sommes, ainsi que la réalité que nous avons connue.

Le langage comme voie d’accès à la puissance
On pense souvent au langage comme étant un pont vers le monde. Le fait même d’apprendre une langue présuppose l’existence d’un monde. Afin d’être en relation et de composer avec ce monde, nous en apprenons le langage. Il ne nous vient pas à l’esprit, ou encore rarement, de penser que le langage peut être ce qui a créé ce monde.

Dans cette partie nous explorons une nouvelle façon de voir le langage, qui va transformer la nature même de ce qui devient possible. Nous allons en venir à considérer le langage comme un acte créateur. Écouter et parler, des actions que nous prenons pour très ordinaires, revêtent de nouvelles dimensions et acquièrent une puissance inattendue. Ils deviennent des instruments de création.

La nature du choix
Le pouvoir de choisir est unique aux humains. Nous avons tous le goût de modeler le cours de notre vie en faisant les bons choix et en poursuivant ce qui est important pour nous. Pour la plupart des gens, le choix implique une sélection parmi des options existantes ou une réaction selon des circonstances. Nous adoptons ici une nouvelle façon de voir les choses.

Dans cette partie, nous étudions le choix comme étant la capacité profondément humaine de créer. Quand on comprend et qu’on vit la notion du choix de cette façon, ce qui auparavant faisait simplement partie de « ce qui est » (inévitable ou résistant au changement) nous apparaît sous un nouveau jour. Nous sommes dorénavant apte à choisir vraiment et d'avoir notre mot à dire à propos de qui nous sommes et qui nous serons en tant qu'auteur de nos vies et ce, dans toutes les situations.

Soiree de Cloture

Soiree de Cloture

Nouvellespossibilités, percées, résultats et une révision rapide
Dans cette dernière partie de trois heures, les parti- cipants partagent entre eux et avec les invités qu'ils ont conviés les nouvelles possibilités qu'ils ont créées pour eux-mêmes. Des discussions clés et des révélations critiques sont revisitées, approfondissant notre compréhension des distinctions du Forum de Landmark et de leur pertinence dans nos vies.

Les invités ont l'occasion de vivre l'expérience de ce qu'est le Forum de Landmark et de voir quels sont les bénéfices qu’on peut en retirer, et de découvrir son fonctionnement en participant activement à l’expression d’une partie de cette technologie.

Transformation comme façon de vivre
Dans le Forum de Landmark, la notion de possibilité n’est plus un idéal abstrait, mais une réalité quoti- dienne de la vie. Le cadre de notre vie s’en trouve amélioré. La manière dont nous abordons le monde et la manière que le monde nous aborde changent.

Le Forum de Landmark vous donne la capacité de vivre votre vie avec liberté et puissance.Les aptitudes acquises resteront vôtres pour toujours. Le Forum de Landmark n'est pas un événement isolé. Il s'agit d'une approche continue qui permet de se sentir en vie à tous les moments de notre vie.

Combattre vaillamment les perturbations
À ce moment-ci, nous découvrons une technologie permettant de composer efficacement avec les perturbations. Par perturbations, nous entendons quelque chose qui, selon nous, ne devrait pas exister ou quelque chose qui nous empêche de réaliser l’objectif que nous nous sommes fixés. Plutôt que de considérer les perturbations sous cette perspective familière, nous entreprenons de les considérer comme une voie de passage, un mode d’accès réel, apte à donner vie à ce qui est possible.

Conséquemment, nous nous retrouvons armés d’une confiance nous permettant d’aller au-delà de notre zone de confort et d’accueillir les perturbations comme une porte ouverte sur le leadership et la capacité de s’auto-dépasser.

Jour Un | Deuxieme Jour | Troisieme Jour | Soiree de Cloture

Back to top

Landmark Worldwide

Avoir une vie extraordinaire
Redéfinir le possible